Apposition ou imposition des mains ?

Les mots ont un sens et un pouvoir. Ils peuvent être pervertis et détournés de leur sens premier, alors parfois, il est intéressant de revenir à la source, à l’origine.

Apposer et imposer viennent du latin, "apponere" : poser, placer, mettre et

 "imponere" : appliquer, placer sur ou au-dessus.

 

Imposer au sens dobliger quelquun, de lui faire subir quelque chose est devenu le sens couramment admis alors qu’au départ c’était un sens figuré.

 

Donc utiliser l’expression "imposition des mains" ne veut nullement dire que le thérapeute impose quoi que ce soit à la personne qu’il accompagne. Chacun reste toujours maître de ce qui lui est proposé et donné, son propre cheminement lui appartient.

Les mains peuvent être posées sur, à côté ou au-dessus du corps, tout dépend du besoin et des dysfonctionnements vibratoires. Le corps est notre véhicule, l’énergie est notre carburant. Sans carburant, le moteur ne démarre plus, ne fonctionne plus. Les mains peuvent donc aider à faire redémarrer le moteur, à le décrasser et à l’entretenir.

 

L’imposition des mains est également un geste rituel, celui de poser quelques instants les mains sur la tête.

 

Finalement, apposition et imposition des mains sont 2 termes assez proches, il y est juste question de placer les mains afin d’agir positivement en conscience et avec bienveillance pour que la guérison puisse s’activer

2 commentaires